C’est dans l’actuelle ville de Saint-Denis, à une dizaine de kilomètres au nord de Paris, que le roi Dagobert – qui avait, soi disant, mis sa culotte à l’envers – a érigé une abbaye, qui deviendra la future nécropole des rois de France : la basilique Saint-Denis. Derrière ce premier chef d’œuvre monumental de l’art gothique, il y a la mystérieuse histoire de Denis, le premier évêque de Paris.

L’évêque Denis et sa mission d’évangélisation de Paris

Au IIIème siècle, Paris ou plutôt Lutèce, est une importante cité Gallo-Romaine. Ses habitants sont environ 10.000 et ils vénèrent autant les dieux Gaulois que les dieux Romains. Le christianisme est une nouvelle religion encore méconnue, pour ce peuple adepte des plaisirs et rituels païens. C’est dans ce contexte que l’évêque italien Dionysus – Denis – a fait son entrée dans Lutèce, accompagné de Rustique et Eleuthère. Sa mission : convertir ces Gaulois au christianisme .

La première cathédrale de Paris… souterraine et clandestine

L’évèque Denis est arrivé à Lutèce afin de faire découvrir le christianisme. Mais très vite, les autorités font la chasse aux chrétiens et des exactions sont commises à leur encontre. Denis est contraint de s’éloigner du coeur de la ville. Il se réfugie alors dans une crypte sur la rive gauche de la Seine. C’est là qu’il donne ses premières messes. Une cathédrale est, à l’origine, une église où se trouve le siège de l’évêque, la cathèdre, ayant en charge un diocèse. On peut donc dire que cette crypte est la première cathédrale de Paris. La crypte de Saint Denis a, par chance, été laissée sauve lors de la Révolution, sans doute parcequ’elle était dissimulée dans un sous-sol. Située au 14, bis rue Pierre Nicole à Paris Vème, peu de personnes l’ont visitée, étant donné qu’elle se trouve dans un parking souterrain privé.

Legende Saint-Denis 14, bis rue Pierre Nicole à Paris

Le tragique destin de Denis décapité sur le Mont des Martyrs

Denis a participé à l’évangélisation de la Gaule. Il est connu comme étant le premier évêque de Paris. Cependant, c’est surtout à cause d’un événement tragique qu’il s’est élevé au rang des Saints. En 257, des légionnaires découvrent la cathédrale, arrêtent Denis et le condamnent à mort pour avoir prêché le christianisme. L’évangélisateur est, ainsi, décapité, avec ses deux compagnons d’infortune, sur le Mons martyrum, le “Mont des Martyrs”… le futur Montmartre. Pour l’anecdote, deux rues proches de la place du Tertre, honorent Rustique et Eleuthère.

Prise de tête après l’exécution de Saint-Denis

Saint-Denis a été exécuté à une époque où pendaison, écartèlement et décapitation étaient dans les moeurs. La justice était collective : c’était le peuple qui décidait des mises à mort. Pour avoir un caractère officiel, les exécutions étaient publiques. Celle de Saint-Denis a été un vrai spectacle ! Une fois décapité, le religieux rebelle aurait saisi sa tête entre ses mains. Transfiguré par l’apparition du Sauveur, il aurait parcouru une distance de six kilomètres, au nord, jusqu’à l’actuelle ville de Saint-Denis. Puis, il finit par s’écrouler juste après avoir confié son précieux fardeau à une femme.

Legende Saint-Denis Eveque Paris

La basilique Saint-Denis : cimetière des rois et reines de France

Saint-Denis fut esseveli à l’endroit même où il s’écroula. Plus tard, au Vème sicèle, Sainte-Geneviève fera élever la Basilique Saint-Denis sur cette terre sacrée. Devenue lieu de pélerinage, le roi Dagobert décida, au VIIème siècle de fonder un monastère. Sous Pépin le Bref – le père du futur Charlemagne – l’abbaye bénédictine s’est beaucoup enrichie et est devenue l’une des plus puissantes du Moyen Age. Mais ce n’est que sous Saint-Louis que la Basilique Saint-Denis devint véritablement le “cimetière des rois”.

Ou trouver les traces de Saint-Denis à Paris ?

Saint-Denis est un peu partout dans Paris. Tout d’abord, dans la basilique du même nom. Au milieu des gisants des rois et reines de France, se situe le premier mausolée. Il s’agit d’un témoignage des temps ancien. Mais ne comptez pas voir Saint-Denis, car il a disparu en laissant un emplacement vide. Si vous souhaitez voir la première cathédrale de Paris, tentez votre chance au 14, bis rue Pierre Nicole. Comme évoqué plus haut, l’endroit est privé, mais on vous autorisera peut-être à rentrer. Il faut descendre au parking souterrain. Au fond, il y a une porte discrète qui descend jusqu’à la crytpe sacrée. Enfin, en refaisant le parcours de Saint-Denis, vous tomberez sur des signes de son passage. Par exemple, près de la rue du Mont-Cenis, un statut du Square Girardon rappelle qu’après sa décapitation, Denis s’arrêta pour laver sa tête à une fontaine.

Basilique Saint-Denis 93

Categories: Blog

Leave a Reply


CommentLuv badge