Après l’Italie et les lacs du nord, nous avons passé quelques jours en Corse autour d’Ajaccio. Au programme, ballades et farniente dans la ville natale de Napoléon, road trip dans les terres avec les visites de Corte ou encore de Sartène et enfin excursions sur la grande bleue à la découverte des Iles Sanguinaires, des calanches de Piana et de la réserve de Scandola. Vous avez été nombreux à nous suivre sur Twitter et Facebook via #YTEenCorse et on vous en remercie. De retour, on vous propose de retracer notre séjour sous la forme d’épisode mêlant conseils, photos et vidéos. Le premier concerne Ajaccio, les Iles Sanguinaires et Scandola.

Ajaccio : la cité impériale et le souvenir napoléonien

Flaubert écrivait dans Le Voyage en Corse : « il y a à Ajaccio une maison que les hommes qui naîtront viendront voir en pèlerinage”. C’était en 1840 et cela concernait la maison de Napoléon. L’enfant du pays et famille sont incontournables à Ajaccio : maison, cours, statuts, boulevards, places, etc. Au delà des célèbres personnages (Ajaccio c’est aussi Tino Rossi), la cité impériale a des faux airs de ville romaine. Des maisons aux façades claires, des rues bordées de platanes et un superbe golfe avec de magnifiques plages.
Tourisme Ajaccio Corse

Iles Sanguinaires : l’archipel rocheux aux mille couleurs

Le golfe d’Ajaccio est bordé par une vingtaine de kilomètres de plages et criques. Beaucoup sont dispersées sur la route menant aux Sanguinaires. Des paysages variés pour les petits comme pour les grands. Les Sanguinaires se déclinent en 4 îlots, classés Grand Site de France. Et on comprend vite pourquoi tant le décor est époustouflant. Un large aux 50 nuances de bleu. Il n’y a qu’à voir la photo ci dessous prise sur le chemin de la Tour de la Parata. La nuit tombant, les Iles Sanguinaires sont également réputées pour ses couchers de soleil flamboyants.
Tourisme Iles Sanguinaires Corse

Calanches de Piana : le monde fantastique sur l’azur intense de la mer

Les calanches sont la version Corse des calanques. Il y a plusieurs façons de visiter les calanches de Piana. Bien que cela soit dommage, certains choisissent de ne pas sortir de leur voiture. Les autres s’engagent sur l’un des six sentiers pédestres allant de 1 à 6 heures de marche allez-retour. La ballade de la Tour de Capu Rossu est, dit-on, remarquable. Nous avons choisi la voie maritime pour observer les pitons rocheux, crêtes sculptées et pics crénelés aux mille formes. Dans les calanches, la nature est reine et la roche volcanique s’érige telle une forêt avec ses reliefs et ses cavités.
Tourisme Calanches Piana Corse

Réserve de Scandola : le laboratoire pour la flore, la faune et la géologie

La réserve naturelle de Scandola est une réserve marine et terrestre inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est l’un des sites parmi les plus beaux de méditerranée. Il est sans doute le plus diversifié (des dizaines d’espèces sont endémiques) et préservé. Pour découvrir la façade de ses paysages étendus sur 1.900 hectares, sa faune (dont le célèbre balbuzard) et sa flore (myrtes par exemple), le seul moyen est de prendre le bateau (accès interdit à pieds).
Tourisme Réserve Scandola Corse

Girolata : le hameau fier de son fortin et… de ses vaches

Girolata est niché au milieu d’un écrin de verdure, à coté de la réserve de Scandola. Ce petit hameau, paisible et typique de la Corse est accessible soit par un sentier, soit par la mer. La particularité de Girolata est qu’on y trouve un fortin, excellemment bien conservé, bâti sur un promontoire au XIIIème siècle par les Génois pour contrer les menaces barbaresques. De quoi revivre, l’arrestation par les Génois du célèbre pirate ottoman Dragut, qui effectuait régulièrement des pillages en Corse et qui fut constitué prisonnier dans cette forteresse en 1540. On y trouve aussi des vaches qui aiment prendre des bains de mer !
Tourisme Girolata Corse

Categories: Blog

Leave a Reply


CommentLuv badge